Bushehr Golfe Persique Sud Iran
Destinations,  Sud de l'Iran

Bushehr, l’appel du Golfe Persique

En plein mois de février, je décidais de revenir voyager en Iran pour la deuxième fois. Soyons clair, si je quittais Paris et sa grisaille, c’était bien pour venir chercher le soleil et le sentir brûler ma peau. J’ai donc mis le cap sur Bushehr, pour découvrir la principale ville du Golfe Persique.

Bushehr est aujourd’hui une ville portuaire de taille moyenne (environ 160.000 habitants), capitale de sa province. Mentionnée dès le VIIIe siècle, elle fut une cité de commerce prospère au XVIIIe siècle et resta pendant longtemps le principal port d’Iran.

Bushehr Golfe Persique Sud Iran
Mouettes et temps pluvieux = combo romantique iranien

Comment aller à Bushehr ?

La ville est facile à rejoindre depuis un peu partout en Iran. De Téhéran, prenez un bus de nuit au terminal sud (Terminal-e Jonub). Mon billet, réservé la veille du départ, ne m’a coûté que 680.000 rials, pour 15 heures de route et plus de 1000 kilomètres parcourus. Vous pouvez également prendre l’avion jusqu’à l’aéroport international de Bushehr.

Combien de temps rester à Bushehr ?

Si vous voulez pendre le temps d’apprécier l’atmosphère de la ville, restez deux nuits.

Si par chance, vous arrivez avec un temps pluvieux, courrez sur la jetée : les Iranien·ne·s adorent la pluie, en particulier dans une région aussi sèche, alors elles·ils en profitent un maximum. C’est l’ambiance romantique par excellence. L’occasion d’apprendre une expression en Persan :

Havâ do nafaras,
هوا دو نفره است 
Un temps pour deux personnes

Que faire et que voir à Bushehr ?

Bushehr Golfe Persique Sud Iran
Vie nocture sur la jetée de Bushehr
  • La jetée : commencez votre balade le long du bord de mer. Visitez le petit musée consacré à l’histoire de la ville qui se situe à la fin du boulevard Khalij-e Fars. Ensuite, marchez tranquillement pendant une petite demi-heure pour apprécier l’ambiance et l’atmosphère paisible. En chemin, admirez les bâtisses traditionnelles avec leurs façades en bois. Arrêtez-vous à l’autre bout de la jetée et installez-vous dans l’un des cafés qui font face à la mer. Revenez de nuit pour fumer le “gheyloun” et partager un cocktail de fruit divin.
  • Le marché aux poissons : un petit marché très charmant, dont les étals débrodent de poissons fraîchement pêchés. Pour autant, ce sont les dattes que je vous recommande d’acheter ! Les dattes de Bushehr sont à se damner. À tel point que j’ai fini à moi-seule mes 300 grammes en l’espace de deux ou trois jours…
Plage Bushehr Golfe Persique Sud Iran
Coucher de soleil sur le Golfe Persique
  • Le bord de mer : dirigez-vous vers la plage de Rishehr au coucher du soleil pour apprécier son atmosphère joyeuse et tranquille, et admirer le soleil disparaître dans l’immensité du Golfe Persique.
  • Ecouter de la musique live : je n’ai pas été assez chanceuse pour assister à un concert, mais c’est vraiment un must. La musique du sud de l’Iran est particulière et réputée. Elle trouve ses racines principalement dans les pays d’Afrique. Le pittoresque Naaji Café organise régulièrement des concerts.
  • Manger du poisson ! Non seulement il arrive directement de la mer à votre assiette, mais en plus, la recette traditionnelle est un vrai délice : le “Ghalieh Mahi” (قلیه ماهی) est un ragoût préparé avec de la coriandre et du fenugrec. La pulpe de tamarin est ce qui donne à ce plat son incomparable goût acidulé.
Bushehr Golfe Persique Sud Iran

Conseils utiles pour voyager à Bushehr

Ayant été hébergée par une hôte formidable via Couchsurfing, je n’ai pas d’hôtels à recommander. En ce qui concerne les transports, les taxis sont disponibles à tous les coins de rue. Etant donnée la taille de la ville, vous y trouverez toutes les commodités nécessaires et tout type de service.

Voyager autour de Bushehr

Mon séjour à Bushehr a été plutôt court, puisqu’après deux jours et une nuit, j’ai de nouveau sauté dans un bus, en direction de Jam. La ville en elle-même n’a aucun intérêt – une cité-dortoir construite il y a 20 ans pour accueillir les employé·e·s des compagnies pétrochimiques. Mais cela m’a rapproché d’un autre de mes objectifs :

Bandar-e Siraf

Rock Cut Cemetery Bandar Siraf Bushehr Golfe Persique Sud Iran
“Rock Cut Cemetery”, Bandar-e Siraf

Ce petit port de pêche possède une riche histoire, remontant à l’époque Sassanide, et par conséquent, on peut y voir aujourd’hui de nombreux vestiges. L’endroit est plutôt petit et peut facilement être visité en une après-midi. Je me suis d’abord rendu au “Rock cut cemetery“, un ancien site funéraire. Légèrement excentré et en hauteur, le site offre une vue superbe sur le Golfe Persique et vaut sans conteste le détour (compter une demi-heure de visite, entrée gratuite).

Retournez sur Siraf pour visiter le petit château du Sheikh Nasouri qui surplombe la baie. Actuellement en rénovation, le tout est aujourd’hui à l’état de ruines… La vue depuis le toit est vraiment plaisante. Près du petit port rempli avec ses embarcations colorées se trouve un modeste musée. La visite n’est pas incontournable mais son propriétaire est adorable, alors si vous avez un peu de temps devant vous…

Sheikh Nasouri Bandar Siraf Bushehr Golfe Persique Sud Iran
Coucher de soleil sur le toit du chateau Sheikh Nasouri

Dômes de sel de Jahrom

Que je n’ai pas eu l’opportunité de voir, puisque le détour était trop important pour moi… Pour autant, je vous recommande de prendre le temps de visiter ces dômes de sels : certains guides locaux peuvent organiser une visite à la journée vous permettant de voir à la fois Siraf et Jahrom.


Envie de poursuivre votre découverte de la côte du Golfe Persique ? Suivez-moi sur les îles de Qeshm et Hormuz pour découvrir des paysages à couper le souffle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevoir la newsletter De Paris à Téhéran

Pour ne rien manquer des dernières actualités De Paris à Téhéran, abonnez-vous à la newsletter.

Une fois par mois, reçevez la liste des articles récemment publiés, et goûtez à la vie iranienne au travers d'observations culturelles, linguistiques, et autres !